Quel camouflage pour la photo animalière

Quel camouflage pour la photo animalière

Table des matières

  1. Introduction
  2. Pourquoi se camoufler
  3. Les vêtements
    1. l’essentiel
    2. les types de vêtements
      1. Camouflage standard
      2. Camouflage 3D
      3. Ghillie suit
  4. Les affûts
    1. Fixes
    2. Semi-mobiles
    3. Mobiles
    4. Naturels
  5. Le camouflage du matériel photo
    1. Camouflage appareil
    2. Camouflage objectif
    3. Camouflage trépied
  6. Mot de la fin

1 Introduction

Quel camouflage pour la photo animalière ? Tout aussi important que le matériel photo, le camouflage joue un rôle clé pour le photographe. C’est l’équipement qui va lui permettre de se fondre dans le décor et ainsi observer des comportements animaliers naturels sans dérangement ni stress comme le veut ma charte éthique.

Dans cet article je vous expliquerais pourquoi il est important de se camoufler et vous présenterais les différents matériels/équipements de camouflage disponibles pour y arriver. Bonne lecture !

2 Pourquoi se camoufler ?

La principale raison, en tout cas pour moi, c’est tout simplement pour ne pas déranger ou faire fuir l’animal. Je trouve qu’il n’y a aucune beauté ou attraction dans une image d’un animal stressé, dérangé ou en train de fuir le photographe. Et au contraire rien n’est plus beau qu’une photo où l’on s’est fait oublier de la nature et que la vie se déroule devant nous, simple spectateur d’un moment unique et privilégié.

Vous comprendrez dès lors que se tenir debout au milieu d’une clairière avec une veste jaune fluo et un jean bleu n’est pas le meilleur moyen de se faire oublier de la nature.

En plus du respect et de l’aspect éthique mentionné plus haut, le camouflage permet au photographe d’observer des espèces qu’il n’aurait aucune chance d’apercevoir ou d’approcher autrement. Des années de chasse et d’éradication ont ancré la crainte de l’homme dans la mémoire des animaux et ceux-ci ne se montreront jamais s’ils sentent sa présence.

Petite parenthèse au passage pour rappeler que bien que nous soyons l’espèce « dominante » et « la plus évoluée » sur cette planète, la faune nous écrase totalement en matière de perception et nous repérera plusieurs centaines de mètres avant que nous ayons la moindre idée de sa présence.

Voilà donc pourquoi la discrétion, la patience et un bon camouflage sont de précieux atouts si vous souhaitez photographier des animaux libres et sauvages sans les déranger. Heureusement pour nous des gens ont prévu le coup et on trouve toutes sortes d’habits et matériels assez facilement de nos jours. Je vais donc vous faire un petit topo des différents équipements disponibles.

pourquoi - Quel camouflage pour la photo animalière

3 Les vêtements

Légers et faciles à porter, les vêtements de camouflage sont un excellent premier pas pour passer inaperçu dans la nature. Il en existe de plusieurs types, chacun avec ses avantages et inconvénients.

3.1 L’essentiel

Le plus important quand on se camoufle, c’est de se fondre dans son environnement en créant le moins de contraste possible avec celui-ci. C’est pourquoi peu importe la saison ou la température vous verrez souvent des photographes animaliers avec des gants, des manches longues, un cache-cou, un bonnet ou une casquette pour laisser le moins possible de tons chair visibles.

Mais on va mourir de chaud en été avec tes histoires

un lecteur prévoyant

Bon oui il va faire un peu très chaud et ce n’est pas comme ça que vous ferez votre bronzage en été, mais vous serez au moins mieux camouflé et aussi mieux protégé contre les tiques ou les arbustes épineux/les ronces. D’ailleurs à ce sujet si vous ne voulez pas jeter un pantalon troué tous les mois, il existe du tissu dit « Ripstop » qui résiste aux déchirures et ne s’effiloche pas avec le temps.

Donc si on résume, il vous faut les éléments suivants pour maximiser l’efficacité de votre camouflage:

  • Des gants légers ou chauds en fonction de la saison.
  • Un bonnet, une casquette, une cagoule, un cache-cou. Enfin bref de quoi cacher votre visage.
  • Un t-shirt à manches longues, un pull, une veste chaude / pour la pluie en fonction de la météo.
  • Un pantalon avec du tissu « Ripstop » si vous ne voulez pas qu’il ne se déchire dans les ronces avec le temps.

Avec ce petit « starter kit » vous serez déjà bien préparés pour passer inaperçu auprès de la plupart des espèces animales de la région.

3.2 Les types de vêtements

Maintenant que nous savons quels habits utiliser et après avoir fait quelques recherches sur internet, on se rend compte qu’il y a plusieurs types de vêtement disponibles pour se fondre dans la nature et qu’il va encore falloir faire un choix entre 3 principaux styles: le camouflage standard, le camouflage 3D et la ghillie.

3.2.1 camouflage standard

Il s’agit d’habits standard de couleur unie kaki/marron/olive ou alors camouflage militaire. Il est assez facile de se les procurer sans devoir passer par des boutiques/sites spécialisés et leur prix est raisonnable. Le camouflage procuré n’est pas très efficace pour les couleurs unies citées, mais il permet déjà de se fondre un peu plus dans le décor en limitant le contraste avec son environnement. Le motif camouflage permet lui déjà de commencer à casser la silhouette humaine grâce à des motifs et couleurs spécialement choisies dans ce but.

3.2.2 camouflage 3D

Un cran au dessus, les camouflages 3D sont déjà très efficaces pour briser notre silhouette et donner un petit effet buisson avec des feuilles. On parle de 3D car le vêtement est fait avec des bouts de tissus en relief en forme de feuilles ou autres pour donner un effet de profondeur vraiment efficace pour passer inaperçu en forêt. Bon c’est efficace, mais attention car on commence gentiment à cuir quand on le porte dès la fin du printemps.

Il est possible de se les procurer dans des boutiques spécialisées chasse, air soft, armée ou alors une certaine enseigne connue commençant par déca en propose également.

3.2.3 ghillie suit

Summum du camouflage la ghillie suit vous transforme en vrai buisson ou tas de mousses et il est quasiment impossible de vous voir si vous restez immobile dans un milieu qui correspond à votre ghillie. Par contre gros désavantage: ça tient extrêmement chaud et ça a tendance à se coincer dans toutes les ronces/plantes que vous croisez.

Si vous êtes décidé pour une ghillie, il est possible d’en trouver dans les boutiques/site d’air soft, armée et chasse.

4 Les affûts

Un autre angle d’attaque possible pour observer les animaux sans se faire repérer est la mise en place d’affûts. Il s’agit de petits endroits sombres et exigus où le photographe aime se réfugier et y passer plusieurs heures sans bouger. Il en existe de toutes sortes, des fixes, des mobiles, des flottants, des naturels, des fabriqués, etc… Sans tous vous les détailler car il en existe beaucoup trop pour ça, je vais vous présenter quelques types d’affût et parler de leurs avantages/désavantages dans les paragraphes suivants.

4.1 Fixes

Comme le titre l’indique je vais vous parler ici des affûts qui sont construits sur place et ne bougent plus une fois terminé. Dans cette catégorie on retrouvera tout ce qui est observatoire sous forme de palissade, tour, cabane ou autre.

Bien que redoutablement efficace, l’installation de ce type d’affût est soumise à de nombreuses contraintes telles que:

  • Posséder le terrain sur lequel on souhaite installer l’affût
  • Avoir les ressources financières, techniques et matérielles pour le construire
  • Une fois en place il n’est plus possible de le déplacer. Choisir l’emplacement est donc crucial si vous ne voulez pas vous retrouver avec vos sujets qui passent systématiquement hors de votre chant de vision. Attention: ne pas non plus le placer trop près d’une zone sensible pour les animaux

Cependant si vous arrivez à remplir les conditions ci-dessus vous trouverez plein d’avantages à son utilisation comme:

  • Un camouflage parfait
  • La possibilité de bouger un peu (quel plaisir de pouvoir étendre ses jambes) sans vous faire repérer
  • Un endroit confortable et modulable selon vos envies
  • Une protection contre les intempéries
  • Une belle proximité avec vos sujets et l’observation de comportements naturels sans stresser l’animal

C’est bien beau tout ça, mais je ne m’appelle pas Crésus et je n’ai pas 36ha à disposition pour installer un affût.

Moi quand je lis cet article

Bon oui d’accord c’est pas pour ~99% des gens tout le monde ce genre d’affût. Heureusement pour nous il existe des réserves et zones protégées qui proposent des sentiers pour découvrir les lieux et bien souvent s’il y a de la faune, le/la propriétaire met à disposition (gratuitement ou contre une petite somme) un affût fixe ouvert à tous. Bien entendu lorsque vous êtes dans ce genre de lieu, veillez à bien respecter les règles en viveur et les autres usagers.

affut fixe - Quel camouflage pour la photo animalière
Exemple d’affût fixe

4.2 Semi-mobiles

Ni fixes, ni mobiles, les affûts semi-mobiles possèdent certains avantages/désavantages des 2 catégories. Je range ici tout ce qui est tente affût, chaise affût et filet de camouflage (quoique celui-là peut être mobile aussi).

Au niveau des désavantages on peut noter les points suivants:

  • Encombrant à porter en plus du sac de matériel photo
  • Nécessite un montage (simple) une fois sur place, prévoyez la lampe frontale si vous arrivez de nuit.
  • Devoir être sur un terrain relativement plat et pas trop accidenté pour son installation (hors filet de camouflage). N’espérez pas monter votre tente dans une pente à 55°.

Et pour les avantages:

  • Bon camouflage
  • Encore un minimum de confort disponible
  • Possibilité de se mettre à l’endroit parfait chaque jour avant de l’installer
  • Protection contre les intempéries (hors filet de camouflage)
  • Bonne proximité possible avec les sujets sans causer de stress

Plutôt abordable et léger, ces affûts semi-mobiles offrent un bon compromis mobilité/camouflage et permettent de belles observations.

4.3 Mobiles

Écharpes, bâches ghillie, filets, cape d’invisibilité. Enfin bref tout ce qu’il vous suffit de soulever et passer dessous pour disparaître.

Désavantages:

  • Se coince dans les ronces et branches
  • Chaque mouvement est visible
  • Ne protège pas des intempéries
  • Aucun confort autre que celui du sol

Avantages:

  • Pas cher et facilement trouvable
  • Léger et peu encombrant
  • Permet de se déplacer et faire des approches
  • Ne nécessite pas d’espace ou terrain particulier pour être déployé
  • Camouflage moindre par rapport à un autre affût en fonction du modèle choisi.

4.4 Naturels

Dernière catégorie à part, les affûts dit « naturels ». Un gros rocher, un tronc mort, un arbre, un buisson, des hautes herbes, un trou dans une haie. En gros tout ce qui vous permet de vous camoufler une bonne partie du corps naturellement et sans accessoire. Il est important de savoir trouver les opportunités offertes par la nature lorsqu’elle vous donne l’occasion de disparaitre dans un endroit parfaitement adapté et intégré dans l’environnement immédiat. Il vous suffit alors de rajouter un bout de filet de camouflage par-dessus et vous voilà parfaitement invisible.

affut naturel - Quel camouflage pour la photo animalière
Tronc d’arbre permettant de se cacher

5 Le camouflage du matériel photo

Bien, maintenant que nous sommes tous de parfaits petits buissons, il reste un dernier détail à régler: Le camouflage du matériel photo en lui-même. Car bon, un buisson avec un gros téléobjectif 600mm blanc qui dépasse ça casse tout de suite l’harmonie du paysage et ça se repère à plusieurs dizaines de mètres.

Ah oui effectivement, qu’est ce que tu proposes du coup ?

Un lecteur motivé qui sera arrivé jusqu’à cette partie de l’article

Vous en faites pas j’ai tout prévu et les entreprises aussi juste là en dessous.

5.1 Camouflage appareil photo

Il existe des étuis/coques en tissu ou plastique à motif camouflage pour dissimuler nos boîtiers. Et en bonus ça les protège également contre les éraflures, griffures et chocs légers. Attention de bien prendre un modèle compatible avec votre appareil, surtout si vous avez rajouté un grip batterie.

5.2 Camouflage objectif photo

Autre gros morceau: l’objectif. Heureusement il existe des protections en néoprène avec des motifs pour plusieurs biotopes disponibles. Onéreuses et pas forcément faciles à trouver en Suisse, elles n’en reste tout de même pas bien pratiques et protège également l’objectif contre les griffures. Si vous sortez par temps pluvieux et souhaitez protéger votre objectif de l’eau (car comme on l’a vu dans l’article du choix du matériel pour la photo animalière ils ne sont pas si résistants que ça à l’eau) il existe des housses spéciales qui recouvrent l’objectif et l’appareil.

Dans tous les cas, comme pour l’appareil, choisissez un modèle qui soit adapté à votre matériel.

5.3 Camouflage trépied

Pour finir vous avez également la possibilité de camoufler certaines sections de votre trépied, mais honnêtement suivant comment il est posé ça ne fait pas grand-chose et j’ai l’impression que certains l’utilisent surtout car c’est un peu plus confortable sur l’épaule.

6 Mot de la fin

Nous voici à la fin de cet article, j’espère avoir répondu à vos interrogations sur l’utilité de se cacher et d’être discret pour la faune ainsi que d’avoir su vous aiguiller sur quel camouflage pour la photo animalière choisir. Maintenant n’oubliez pas de faire preuve de respect et d’éthique lors de vos futures sorties. Et si vous avez des questions ou que vous souhaitez apporter un complément d’information, n’hésitez pas à venir me retrouver dans les commentaires !


Newsletter

Rejoins la communauté en t’abonnant gratuitement à la newsletter et reçois 3 conseils faciles à appliquer pour améliorer tes photos animalières !

L’abonnement à la newsletter est gratuit et optionnel. En t’abonnant tu acceptes de recevoir périodiquement des e-mails de François. Tu peux te désabonner à tout moment en cliquant sur les liens correspondants en bas de chaque message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>